Le soleil, la neige : la réverbération, un tandem dommageable pour vos yeux

Article sur les dangers de la réverbération

L’hiver s’installe au Québec avec la joie qu’apportent les activités sur les pentes de ski. Avant de vous lancer sur les pistes, vous avez pensé à faire affûter vos skis et ajuster leurs fixations, mais avez-vous pensé à protéger vos yeux de la réverbération ?

Plus haut vous êtes en montagne, plus forts sont les rayons UV

Saviez-vous qu’en altitude, la cornée est fortement exposée aux effets nocifs des rayons UV à cause de la réverbération de la neige ? En hiver comme en été, le soleil brille de mille feux. Cependant, il y a une bonne nouvelle pour ceux qui pestent contre la saison froide et préfèrent la saison estivale : profiter du soleil sur une plage est moins dommageable pour la cornée que de s’exposer à ses rayons sur une montagne enneigée.

En effet, la neige réfléchit près de 40 % à 90 % des rayons UV, le sable 5 à 25 % et l’eau 10 % à 30 %. Aussi, la proportion d’ultra-violets augmente de 10 % par mille mètres d’altitude. Donc, plus vous êtes en altitude, plus vos yeux deviennent vulnérables.

Par conséquent, la couche protectrice de la cornée s’altère très rapidement. Seulement quelques minutes en plein soleil suffisent pour abîmer la cornée en l’absence de protection solaire adaptée.

Overdose d'uv à cause de la réverbération

Faites-vous une overdose d’UV ?

Quatre à six heures après une bonne journée de glisse sous le soleil, voilà que vos yeux sont rouges, douloureux et larmoyants. Vous ne supportez pas la lumière et avez l’impression d’avoir du sable dans les yeux. Il y a fort à parier que vous faites une overdose d’UV. Effectivement, ces premiers signes annoncent une inflammation de la cornée, communément appelée la kératoconjonctivite ou l’ophtalmie des neiges par les spécialistes.

Si vous avez déjà souffert d’une conjonctivite, vous pourriez vous y méprendre puisque les symptômes sont sensiblement les mêmes et que la douleur d’intensité variable, proportionnelle au degré de la brûlure, s’y apparente.

Quoi faire en cas d’inflammation ?

L’ophtalmie des neiges est une brûlure superficielle de la surface oculaire. Bien que tous ses symptômes disparaissent généralement au bout de 48 h sans laisser de séquelle, les spécialistes recommandent de rester dans l’obscurité. De plus, pour favoriser la guérison, procurez-vous un traitement local sous forme de gel ou de liquide à base de vitamine B à la pharmacie. Toutefois, si les douleurs persistent plus de 24 h, il est préférable de consulter un optométriste ou ophtalmologiste.

Vous portez des lentilles correctrices ? Abstenez-vous de les porter pendant 4 à 5 jours, soit le temps nécessaire à la bonne cicatrisation de la cornée.

Bien choisir ses verres solaires

5 conseils pour bien choisir ses verres solaires

1- Choisir un indice de filtration élevé (allant de 0 à 5)
2- Opter pour un modèle qui couvre l’ensemble du visage
3- Préférer des verres polarisants
4- Consultez nos opticiens pour choisir la couleur de verres la mieux adaptées à vos activités sportives

Très bonne saison de ski !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fermer
Connexion
Fermer
Panier (0)

Votre panier est vide. Votre panier est vide.



Langue

INFOLETTRE

POUR RECEVOIR DES PROMOTIONS EXCLUSIVES,
DES INVITATIONS VIP ET BIEN PLUS ENCORE !

Entreprise familiale du Québec depuis plus de 40 ans.

Renouvelez vos verres de contact

Remplissez ce formulaire et l’un de nos optométristes vous contactera pour renouveler votre commande.