Myopie : quand l’œil est trop long

La myopie est un trouble de la vue qui touche de plus en plus de personnes au point qu’on commence à parler d’une « épidémie ». Dans les années 1920, la myopie était encore très peu répandue ; 50 ans plus tard, 20% de la population était touchée et aujourd’hui cette affection frappe 45% des gens. Si l’Amérique du Nord est plus touchée que l’Europe, c’est tout de même l’Asie qui détient le triste record avec au moins 80% de personnes concernées. Certaines sources prévoient que si rien n’est envisagé en matière de santé publique, 1 personne sur 2 dans le monde souffrira de myopie en 2050.

Qu’est-ce que la myopie ?

La myopie est une forme d’amétropie, c’est-à-dire une anomalie de la réfraction oculaire qui perturbe la netteté de l’image rétinienne. D‘autres amétropies fréquentes sont l’astigmatisme, la presbytie et l’hypermétropie. La myopie apparaît en général entre 12 et 14 ans ; elle évolue pendant une dizaine d’années et puis elle se stabilise.
 

Vision normale contre Myopie
 
Une personne myope voit toujours net de près mais, au delà d’une certaine distance, elle voit flou. La dioptrie (D) est l’unité qu’on utilise pour mesurer cette distance, et donc quantifier le degré de myopie et établir la correction des verres : plus la dioptrie est élevée et plus la correction sera forte. La myopie affecte les deux yeux avec un degré de dioptrie similaire à droite et à gauche.

• myopie faible de 0 a -2 dioptries
• myopie moyenne entre -2 et -6 dioptries
• myopie forte de -6 et plus

Description et causes

Comme pour l’appareil photo, l’œil est muni d’un mécanisme de mise au point qui lui permet de voir une image nette quelle que soit la distance entre l’œil et l’objet : on appelle cela l’accommodation. La myopie est un trouble de l’accommodation par lequel les objets proches paraissent nets tandis que ceux qui se trouvent loin sont flous.
Contrairement à l’hypermétropie, la myopie est due majoritairement à une distance entre la cornée et la rétine trop importante. Quand l’œil est « trop long » les rayons lumineux permettant à l’image de se former ne peuvent pas atteindre la rétine dans le fond de l’œil. Ainsi, l’image d’un objet éloigné se formera en avant de la rétine. C’est ce qui explique qu’un myope voit bien de près mais voit mal de loin : l’image est floue comme celle que reçoit un écran situé un peu trop loin d’un projecteur vidéo.

 

L’œil myope a une forme plus allongée que l’œil normal. Une différence de l’ordre du millimètre qui modifie considérablement la vue.
 

« La myopie comme telle n’est pas grave », explique Langis Michaud, président de l’Ordre des optométristes du Québec. Le problème, c’est qu’elle progresse. Lorsqu’elle atteint -5 dioptries, on se retrouve avec une augmentation significative des risques de pathologies graves de l’œil, comme le glaucome, la dégénérescence maculaire et le décollement de la rétine, qui peuvent mener à la cécité. » Car même si un myope obtient une vision parfaite grâce à une intervention au laser, il ne réduira pas ses risques de développer une maladie. La chirurgie remodèle la cornée, mais pas l’œil qui demeurera toujours trop long et plus fragile. D’où l’importance d’agir en amont afin de stopper la progression de la myopie.
 
Mais qu’est-ce qui peut bien causer l’allongement des globes oculaires ? Comme la myopie frappe principalement les habitants des pays industrialisés (en Afrique la proportion n’est que de 10%), on peut en déduire qu’elle est étroitement liée à nos modes de vie. Des facteurs génétiques entreraient en jeu selon certains chercheurs, mais tous s’accordent pour attirer l’attention sur les facteurs environnementaux.
Il semblerait qu’un manque d’exposition à de fortes intensités lumineuses – comme la lumière du jour – soit responsable. Selon le magazine Science & Vie : « Moins de lumière naturelle signifie moins d’activation des photorécepteurs de nos yeux. Moins stimulés, ces photorécepteurs stimulent moins la production de dopamine. Et moins de dopamine semble conduire, même si les chercheurs ne savent pas encore pourquoi, à un allongement de l’œil… »

Les facteurs de risques

Préoccupante, la myopie chez les jeunes progresse depuis les années 90 en nombre d’enfants atteints mais aussi en précocité : un problème qui apparaissait vers 12 ou 14 ans se constate désormais chez des enfants dès 7 ou 8 ans. Langis Michaud tire la sonnette d’alarme. Dans une entrevue accordée au magasine Québec Science, il s’inquiète : « Le pire, c’est que plus la myopie apparaît tôt, plus elle augmente rapidement. On voit souvent des augmentations de -0,75 par année chez les jeunes enfants. »
 
Les facteurs de risque les plus courants pour l’enfant sont :
 

• passer beaucoup de temps à l’intérieur, en lumière artificielle ;
• passer peu de temps dans de grands espaces, à jouer en plein air ;
• manquer d’exposition à la lumière naturelle ;
• lire de trop près à moins de 30 cm ;
• passer un temps toujours croissant sur écran d’ordinateur ou tablette, chez des enfants toujours plus jeunes.

 

« Avant 3 ans, on ne devrait pas utiliser de tablette ; entre 3 et 8 ans, on devrait limiter l’utilisation à 30 minutes par jour. Après huit ans, il faut limiter le temps selon les besoins scolaires. »
 
L’élasticité de l’œil est sollicitée et entretenue grâce à l’accommodation constante entre les objets proches et lointains (ce qui se produit dans tous les jeux de plein air). Quand l’enfant se trouve en permanence à quelques dizaines de centimètres d’un livre, ou pire, d’un écran de Smartphone ou de tablette, le globe oculaire n’est plus assez sollicité, la myopie s’installe.

 
Une étude récente a également mis en lumière le fait qu’une alimentation riche en produits laitiers et glucides raffinés est un facteur de développement de la myopie. Tous les aliments qui stimulent l’insuline, (en première ligne, les aliments sucrés et raffinés, les produits laitiers) favorisent la croissance, mais aussi l’allongement du globe oculaire.

 
Selon la médecine traditionnelle chinoise, le bon fonctionnement de l’oeil est étroitement lié à la bonne santé du foie. Les enfants sont poussés dès le berceau à aller toujours plus vite et à faire toujours mieux. Même l’école maternelle devient une source de stress et d’anxiété. Le foie se charge, trop sollicité pour un si jeune âge, ce qui favorise l’installation de la myopie.

Comment prévenir la myopie chez les enfants ?

• les laisser jouer dehors en toutes saisons ; les emmener dans des parcs ou dans la nature et leur faire pratiquer des jeux de plein air ;
• raccourcir les activités sur écrans et toujours alterner avec des activités physiques à l’extérieur ;
• mettre en pratique la règle du 20-20-20 : toutes les 20 minutes, on regarde à 20 pieds de l’écran (6m) pendant 20 secondes ;
• privilégier une alimentation familiale pauvre en glucides à index glycémique élevé (diminuer les laitages d’origine animale) ;
• leur apprendre à cultiver le calme, et même la méditation (les enfants y sont très sensibles).

 

Les activités et jeux en plein air diminuent les risques de développer une myopie chez les enfants.
 

Les divers types de corrections

• la correction de la vue par lunettes (verres concaves divergents) ;
• la correction par lentilles cornéennes (il en existe de nombreuses sortes : souples ou rigides, mensuelles, journalières, ou de plus longue durée) ;
• le traitement chirurgical (chirurgie réfractive par kératotomie radiaire ou laser), à condition que la myopie soit stabilisée.
l’orthokératologie : une méthode qui consiste à porter pendant la nuit des lentilles rigides qui remodèlent la cornée de façon temporaire. Le matin, le patient retire ses lentilles et sa vision est claire ! Pour ralentir la progression de sa myopie l’enfant devra porter ces lentilles toutes les nuits, jusqu’à la fin de l’adolescence.

Prévenir c’est guérir

En conclusion, il faut faire examiner la vue des enfants aux intervalles conseillés par les professionnels. Ces visites permettent de freiner l’évolution de troubles comme la myopie et d’éviter des complications graves à plus long terme. Rappelons que les examens visuels des enfants sont remboursés par la RAMQ jusqu’à l’âge de 18 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fermer
Connexion
Fermer
Panier (0)

Votre panier est vide. Votre panier est vide.



Langue

INFOLETTRE

POUR RECEVOIR DES PROMOTIONS EXCLUSIVES,
DES INVITATIONS VIP ET BIEN PLUS ENCORE !

Entreprise familiale du Québec depuis plus de 40 ans.

Renouvelez vos verres de contact

Remplissez ce formulaire et l’un de nos optométristes vous contactera pour renouveler votre commande.