Un coup d’œil sur la sécheresse oculaire

Télétravail, écrans et modes de vies sédentaires sont d’autant plus de raisons de s’occuper de la sécheresse oculaire. À mesure que nos modes de vie s’adaptent à la pandémie, nos yeux subissent les contrecoups de ces changements qui peuvent à terme provoquer cet inconfort. Souvent sous-estimée, elle toucherait au moins 25% de la population canadienne.

Sécheresse oculaire

Le système lacrymal a pour fonction de produire les larmes nécessaires à la protection et la lubrification de la cornée. Lorsque tout va bien, nos yeux sont protégés par un film lacrymal, celui-ci assure que vos yeux soient toujours propres et protégés des agressions extérieures comme les poussières ou les corps étrangers. Enfin, celui-ci est essentiel pour assurer l’oxygénation de la cornée et donc son renouvellement cellulaire.

Les différents syndromes de la sécheresse oculaire

Lorsqu’elles ne fonctionnent plus correctement, les glandes du système lacrymal ne produisent plus assez de larmes pour assurer une protection adéquate. Chez d’autres, il s’agit de la composition même de cette larme qui pourrait par exemple s’évaporer trop vite et ne plus remplir son rôle de lubrification et d’oxygénation de la cornée.

Les symptômes :

  • Brulures et picotements aux yeux
  • Rougeurs
  • Sensation d’avoir un corps étranger et démangeaisons
  • Larmoiement et yeux collants
  • Vision floue et fatigue oculaire
  • Sensibilité à la lumière
  • Inconfort accru avec des verres de contact

Comment traiter la sécheresse oculaire ?

Surtout causée par des facteurs comportementaux ou environnementaux, mais aussi génétiques ou l’âge, la sécheresse oculaire est une maladie qu’il est possible de traiter avec l’aide de votre optométriste. Il sera capable de trouver son origine avec des tests spécifiques.

Article sécheresse oculaire

On distingue deux types de sécheresses oculaires :

  • La sécheresse oculaire aqueuse : une sécrétion insuffisante de larmes, celle-ci peut être causée par diverses anomalies des glandes lacrymales à cause de la prise de médicaments ou par des troubles hormonaux.
  • La sécheresse oculaire évaporatoire : comme son nom l’indique, les larmes s’évaporent trop vite pour assurer leurs fonctions de lubrification et de protection. Il s’agit dans la plupart des cas d’une inflammation des paupières ou des glandes sécrétant le corps gras indispensable à l’hydratation et à l’oxygénation de la cornée.

En fonction du diagnostic, votre optométriste peut prescrire différents traitements tels que la prise de larmes artificielles qui remplit leur rôle de lubrification. Cependant, en fonction de l’origine de la maladie, celles-ci ne sont pas efficaces pour les autres types de sécheresses oculaires qu’elles soient de cause infectieuse, hormonale, médicamenteuse ou obstructive.

Dans tous les cas, il s’agit d’une maladie chronique avec des traitements de long terme et un suivi médical régulier.

Dans l’éventualité où les traitements classiques ne seraient plus efficaces, nos optométristes disposent de la technologie Eye-Light® qui est une nouvelle solution pour traiter la sécheresse oculaire.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à nous contacter au (514) 732-0222 ou directement par courriel.

Fermer

Connexion

Fermer

Panier (0)

Cart is empty Votre panier est vide.



Langue

INFOLETTRE

POUR RECEVOIR DES PROMOTIONS EXCLUSIVES,
DES INVITATIONS VIP ET BIEN PLUS ENCORE !

Entreprise familiale du Québec depuis plus de 40 ans.

Renouvelez vos verres de contact

Remplissez ce formulaire et l’un de nos optométristes vous contactera pour renouveler votre commande.