Les allergies saisonnières sont à pleurer — Portrait de leurs problèmes oculaires

Si l’on se fie aux prévisions météorologiques, le beau temps et la chaleur devraient « tranquillement » s’installer au cours des prochains jours. Comme il n’y a rien de parfait, qui dit beau temps dit retour des allergies. Les yeux des personnes allergiques sont particulièrement sensibles aux pollinisateurs. Portrait des problèmes oculaires causés par les allergies saisonnières.

allergies saisonnières

Des yeux dans tous leurs états

Vous avez les yeux irrités, rouges, larmoyants, enflés ou bouffis ? Allez-y, pestez contre le pollen ! En effet, le pollen, qui entre en contact avec les yeux, entraîne des problèmes oculaires tels que l’inflammation, le picotement et le larmoiement. Des réactions qui causent d’importants désagréments, devenant même handicapants. Vous imaginez-vous passer la journée avec une vision embrouillée et un important inconfort au niveau des yeux ? Certainement pas. Si vous ajoutez à cela l’écoulement et la congestion nasale, les éternuements, les démangeaisons, les maux de tête et de gorge, c’est carrément l’enfer.

Pourquoi les allergies s’attaquent-elles aux yeux ?

Si vous avez un système immunitaire hypersensible, vous êtes malheureusement vulnérables aux allergies. Normalement, notre système immunitaire combat les agressions comme la maladie ou les infections. Chez les personnes qui souffrent d’allergies, le système immunitaire réagit aux substances non nocives — qu’on appelle allergènes — les voyant comme des ennemis à combattre. C’est cette réaction qui cause des problèmes, notamment au niveau des yeux.

Quoi faire pour atténuer l’inflammation ?

Les allergies saisonnières sont assez difficiles à éviter. C’est dans l’air, vous ne pouvez quand même pas cesser de respirer ! Or, un traitement est définitivement recommandé.
En général, les problèmes oculaires sont traités à l’aide de gouttes. Contrairement aux médicaments antiallergiques vendus sous forme de comprimés, les gouttes oculaires ne créent pas de somnolence et s’instillent dans l’œil à très fortes concentrations. Une visite chez un spécialiste de la santé des yeux est recommandée pour vous en faire prescrire, bien que pour soulager des symptômes légers et modérés, les gouttes vendues sans ordonnance feront très certainement l’affaire.

allergies au pollène

Calendrier des allergies

Au Québec, il y a trois principales périodes d’allergies saisonnières.

Avril à mai : Nous sommes en pleine saison des allergies causées par le pollen des feuillus tels que le bouleau, le chêne, l’aune, l’orme d’Amérique, etc. Évitez donc les promenades en forêt.

Mai à juillet : Les allergies dues au pollen des graminées comme le gazon, le foin, le seigle, le blé et le maïs prennent les personnes vulnérables d’assaut dès les premiers signes du printemps. Rester à l’intérieur ? Jamais, mais prenez des antihistaminiques par précaution.

Juillet à octobre : C’est l’herbe à poux qui donnera le plus de fil à retordre à vos pauvres yeux durant cette période. Savez-vous la reconnaître ? Quoi qu’il en soit (et sans vouloir vous décourager), l’herbe à poux peut produire un milliard de grains de pollen chaque saison et être transportée par le vent sur des centaines de kilomètres.

Avoir des allergies saisonnières n’est pas de tout repos. Sachez cependant qu’il est possible de soulager vos yeux durant cette période. Une fois cela fait, vous pourrez vous attaquer aux autres désagréments causés par la saison pollinique et profiter enfin du beau temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fermer
Connexion
Fermer
Panier (0)

Votre panier est vide. Votre panier est vide.



Langue

INFOLETTRE

POUR RECEVOIR DES PROMOTIONS EXCLUSIVES,
DES INVITATIONS VIP ET BIEN PLUS ENCORE !

Entreprise familiale du Québec depuis plus de 40 ans.

Renouvelez vos verres de contact

Remplissez ce formulaire et l’un de nos optométristes vous contactera pour renouveler votre commande.